Covid-19 • Évaluation des risques dans le domaine de la pratique musicale – IV –

18/08/2020

Selon l’équipe du professeur Stefan N. Willich de l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin qui vient de mettre à à jour l’avis du 5 mai dernier sur la situation des orchestres,  les concerts de musiques classiques et opéras peuvent reprendre, dans certaines conditions, en jauge pleine1.

Alors que jusqu’à présent seul un siège sur quatre était attribué, ces nouvelles recommandations indiquent que l’ensemble des places pourrait être occupées par le public dès lors qu’il reste masqué.

Selon l’épidémiologiste, le fait de porter un masque permet « d’absorber 95% de la charge virale. Cela signifie que l’on est protégé soi-même, et aussi la personne d’en face »2. De plus, le comportement du public peut jouer un rôle important. Stefan Willich, qui est également chef d’orchestre souligne que « la particularité des concerts classiques est que le public est généralement éclairé et très discipliné, qu’il ne parle pas pendant l’événement, qu’on s’assied tranquillement, tous en rang, on ne s’assied pas non plus les uns en face des autres. C’est certainement bien plus sûr que faire des courses au supermarché ou d’utiliser les transports en commun ».

En plus du port du masque obligatoire pour le public, une bonne ventilation des lieux et le respect des autres mesures d’hygiène doivent être observés. Il en va de même pour les distances de sécurité dans les zones d’accès ou lors de l’achat des billets.

Côté scène, les préconisations concernant la disposition des musiciens ont été revues dans cette nouvelle version avec des distances de sécurité revues à la baisse — 1 mètre pour les cordes et 1,50 mètre pour les vents. A noter que les parois de plexiglas dont l’efficacité n’a pas été démontrée, ne sont plus préconisées. Ces distances reviennent à permettre une disposition proche de la normale.

Vous trouverez ci-après la traduction de cette toute nouvelle mise à jour de cette étude en date du 17 août 2020 :

AVIS SUR LA SITUATION DES ORCHESTRES PENDANT LA PANDEMIE COVID-19


Cet article est mis à disposition selon les termes de la licence http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr (Attribution / Pas d’utilisation commerciale / Partage dans les mêmes conditions)

  1. Précisons que le Conseil d’administration de la clinique a pris ses distances dans un tweet, en indiquant que ces recommandations ne reflètent pas la position des dirigeants et qu’elles devraient plutôt être considérées « comme une base pour une nouvelle discussion critique dans le cadre de la stratégie de test de Berlin ». Voir Article de presse
  2. Interview de la radio Berlin-Brandebourg (RBB).

Leave a comment