Blog Indovea

Refonte des services centraux du ministère, quelle place pour les conservatoires ?

11/01/2021
Une nouvelle organisation du ministère de la culture est effective depuis le 1er janvier, date de parution au Journal officiel d’une série de textes règlementaires relatifs aux missions et à l’organisation de l’administration centrale. Des changements qui pourraient s’annoncer significatifs pour les établissements d’enseignement artistique.

Établissements d’enseignement artistique, une reprise possible le 4 janvier

02/01/2021 (m.à.j à 19h55)
A ce jour, et bien qu’il faille rester prudent (à tous les sens du terme !), les conditions de reprise d’activités pour les établissements d’enseignement artistique demeurent identiques à celles du 15 décembre. Elles sont définis par les dispositions du décret “2020-1310” dont il faut prendre en compte la version consolidée, ce texte ayant fait l’objet de très nombreuses modifications depuis la date de sa première parution au Journal officiel, le 29 octobre dernier.

Covid-19 • Évaluation des risques dans le domaine de la pratique musicale – VI

26/12/2020
màj du 11/07/2021 (nouvelle version traduite du 7 juin 2021)
Les scientifiques allemands furent parmi les premiers à prendre en considération, au travers d’études approfondies,  la question de la pratique musicale dans le contexte de la crise sanitaire de la Covid-19, et cela, tant sur le plan instrumental que vocal, et en considérant tout autant le monde professionnel que celui de la pratique amateur.

Décret du jour, rien ne change, pour le moment, du côté des conservatoires

28/11/2020

L’enchaînement est désormais bien connu depuis le mois de mars. Le Président s’exprime à intervalle régulier, son Premier ministre vient ensuite préciser les conditions de mise en œuvre des annonces de l’Élysée, lesquelles sont alors traduites sur le plan réglementaire dans les versions successives du fameux décret “prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire”.

Conservatoires : une ouverture limitée pour ce deuxième confinement

11/11/2020

Les ajustements successifs du décret prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire illustrent parfaitement la spécificité des établissements d’enseignement artistique dont l’offre couvre différents temps de la vie de leurs élèves — extra-scolaire et scolaire — et s’adresse à des publics très diversifiés, du jeune enfant inscrit en “jardin musical” à l’étudiant qui suit une formation délivrant un diplôme professionnalisant.

Baccalauréat S2TMD : à quoi va ressembler l’épreuve en 2021 ?

08/11/2020

Le ministre de l’Éducation a annoncé le 5 novembre que les évaluations  communes (anciennement E3C) introduites par la réforme du baccalauréat et qui devaient se tenir à partir de janvier étaient annulées. Elles seront remplacées par un contrôle continu basé sur les bulletins scolaires. Cela étant, et à ce jour, les épreuves terminales des enseignements de spécialité sont maintenues entre le 15 et le 17 mars1. En quoi consistent ces épreuves pour cette filière très particulière et à laquelle sont étroitement associés 23 conservatoires à rayonnement régional sur l’ensemble du territoire ?

Couvre-feu : quelles incidences pour les conservatoires ?

27/10/2020

Le 22 octobre, le Gouvernement a décidé d’étendre le couvre-feu à 38 nouveaux départements et cette mesure est effective depuis le vendredi 23 octobre à minuit. Ce sont désormais 54 départements, en plus de la Polynésie française, qui sont concernés par le couvre-feu. Si l’impact parait mesuré pour les conservatoires dont l’essentiel des activités se déroule en dehors de la période de couvre-feu, les différences entre certaines dispositions réglementaires prises par les préfets au travers de leurs arrêtés interrogent quant à la cohérence nationale de ces mesures censées limiter la propagation de l’épidémie.

État d’urgence sanitaire : incidence limitée pour les conservatoires

18/10/20

Le nouveau décret paru hier et venant réactualiser les mesures générales nécessaires pour faire face à une situation sanitaire qui reste préoccupante sur l’ensemble du pays pouvait laisser craindre, pour les conservatoires, le retour à une limitation du nombre d’élèves accueillis simultanément (voir billet du 16/10). Il n’en est rien et, bien que la majorité des dispositions du précédent décret du 10 juillet soient abrogées, les nouvelles mesures qui viennent d’être prises reconduisent quasiment à l’identique celles qui concernaient les établissements scolaires et les conservatoires.